Le prêt immobilier auprès de la Banque postale

la Banque postale

Publié le : 01 juin 20213 mins de lecture

Au cours du second trimestre de cette année, une étude émanant du groupement des Notaires de France décrit une baisse minime du prix des logements anciens en France métropolitaine (- 0,6%). Ceci s’explique par une continuité depuis 2012, une année très marquée par une forte baisse qui a atteint les 2,8%.

La tendance au prêt immobilier est donc en hausse. Et afin de répondre à cette demande en nette croissance, la Banque postale propose des plusieurs produits allant du prêt classique au rachat de crédit.

En effet, cet établissement public a été mis en place pour convenir à toutes les catégories sociales. Son objectif premier est d’offrir un service public pour permettre à tout budget d’accéder à un crédit immobilier sans aucune distinction de revenu.

Les divers services

Comme tout établissement de crédit, le prêt classique amortissable est de mise. On peut y trouver un emprunt à un taux fixe durant toute la durée du crédit. On peut également accéder à un prêt au taux révisable capé +2. Ce type de crédit est très flexible et permet une grande souplesse dans le remboursement, ce qui allège entre autres la somme des charges.

Par ailleurs, la Banque postale propose un encadrement du prêt par rapport à l’éligibilité de l’emprunteur. Cela permet à ce dernier d’avoir un logement ou d’en construire un, sous certaines conditions basées sur des critères préétablis.

Sinon, la Banque postale offre aussi la possibilité de s’offrir un bien immobilier par l’intermédiaire d’un prêt in fine. En d’autres termes, le demandeur a accès à un emprunt et n’aura à rembourser les intérêts qu’à la fin de son crédit.

Les avantages par rapport aux établissements privés

Le prêt immobilier de la Banque postale propose un crédit souple qui s’adapte à l’évolution du revenu de l’emprunteur. D’ailleurs, il est possible de profiter à d’un lissage du crédit afin d’optimiser le financement du prêt.

Des révisions annuelles sont effectuées concernant les mensualités à la hausse afin de préserver la limite du plafond accessible par l’emprunteur. De plus, ce taux plafond est déjà établit dès la mise en place du prêt. Des frais ne sont pas également amputés des mensualités dans le cas d’un changement vers un taux fixe.

Et pour les jeunes sur le marché du travail, la Banque postale propose un prêt qui s’adresse aux candidats non-éligibles au PTZ (prêt à taux zéro). Ce service est sans frais de dossier et à mensualité constante afin de proposer aux jeunes un financement à leur projet immobilier.

Plan du site