Fiche métier, parcours, salaire : comment devenir diagnostiqueur immobilier ?

Publié le : 05 novembre 20197 mins de lecture

Si le domaine du diagnostic d’immobilier vous séduit, cet article est fait pour vous. Avant de vous lancer dans le projet professionnel, voici quelques informations indispensables à connaître.

Qu’est-ce qu’un diagnostiqueur immobilier ?

Le métier de diagnostiqueur immobilier est un emploi très récent. Il a été créé vers la fin des années 90 afin d’améliorer et de valoriser le domaine de l’immobilier. Par définition, le diagnostiqueur immobilier est une personne spécialisée pour contrôler l’état d’un immobilier avant sa location ou sa vente. Cette personne intervient aussi dans la réalisation de travaux concernant cet immobilier. Notez que, selon la loi, tout propriétaire doit effectuer des diagnostics immobiliers avant toute éventuelle transaction. Ce type de contrôle consiste à assurer la protection et la sécurité des biens ainsi que les tiers. Par ailleurs, ce domaine nécessite une forte connaissance en réglementation immobilière. Pour devenir diagnostiqueur immobilier, il est très important de respecter ces règles imposées par la loi. En ce qui concerne la réalisation des diagnostics, le technicien utilise des matériels spécifiques, par exemple un appareil à fluorescence pour vérifier l’exposition au plomb. Pour diagnostiquer la présence de substances composées de l’amiante, il peut être amené à effectuer  des prélèvements. En outre, la détermination du salaire d’un diagnostiqueur repose sur quelques éléments, notamment le niveau d’expériences, les diplômes, etc. D’une manière générale, la rémunération brute perçue est comprise entre 1 700 et 2 000 € environ.

Études et formations pour devenir diagnostiqueur immobilier

Pour devenir diagnostiqueur immobilier, une certification est requise pour que la personne intéressée soit capable de réaliser les diagnostics. Cela est également indispensable afin que le technicien soit fiable vis-à-vis de ses clients. À titre d’information, l’obtention de cette certification ne nécessite pas de diplôme spécifique. Tout compte fait, une forte connaissance technique est primordiale. Pour acquérir cette compétence, le diagnostiqueur doit suivre une formation dans une université agréée. Vous pouvez également opter pour un cursus Bac/Bac +2 dans la filière du bâtiment. Les professions immobilières sont aussi à privilégier. Par ailleurs, il est à préciser que plusieurs universités proposent une Licence professionnelle en bâtiment et construction. Cette initiative consiste à former les étudiants pour devenir un diagnostiqueur immobilier en les apprenant toutes les compétences indispensables pour ce métier. Outre cela, notez qu’il existe deux niveaux de certification DPE (Diagnostic de Performance Énergétique). L’obtention de la certification DPE niveau exige trois années d’expérience ou un diplôme Bac +2. Par contre, pour avoir le niveau 2, un diplôme de Bac +3 ou cinq années d’expérience doit être acquis.

Les missions d’un diagnostiqueur immobilier

La réalisation des divers diagnostics et prélèvements relatifs à la santé,  à la sécurité ou encore à la surface est l’une des principales missions d’un diagnostiqueur immobilier. Ces contrôles consistent à vérifier la présence ou l’absence de matériaux composant de l’amiante et du plomb. Il est à préciser que le diagnostic d’amiante est une étape facultative mais recommandée par les spécialistes de l’immobilier. Cette procédure était obligatoire avant l’année 1997. Hormis cela, avant de devenir diagnostiqueur immobilier, sachez que le métrage loi Carrez rentre également dans les tâches de ce métier. Ce type de diagnostic concerne l’attestation de la surface privative d’un immeuble mis en vente. Les biens obligatoirement touchés par le mesurage loi Carrez sont les lotissements ou copropriété horizontale, les immeubles, les locaux pour habitation,  etc. D’ailleurs, un diagnostiqueur est également responsable pour diagnostiquer l’état des installations de gaz et électriques de plus de 15 ans.  En outre, le travail d’un diagnostiqueur immobilier est également focalisé sur le contrôle de l’état des risques naturels et technologiques. Ce constat est important pour savoir si votre logement ne se situe pas sur une zone à risques afin d’assurer votre protection et votre sécurité.  Ainsi, chaque propriétaire d’un immeuble doit faire recours à cette procédure. N’hésitez pas également à faire appel à des professionnelles pour diagnostiquer l’état parasitaire de votre lot. Cela permet de vérifier la présence de termites.

Les qualités d’un diagnostiqueur immobilier

Si vous souhaitez devenir diagnostiqueur immobilier, il est à savoir que ce métier requiert une grande honnêteté. Dans la réalisation de ses missions, le technicien doit toujours être intègre, impartial et correct. Ces qualités sont très indispensables surtout lors de l’élaboration des rapports après chaque diagnostic. Au cas où, ces rapports ont été faussés ou rédigés de mauvaise foi de la part du diagnostiqueur, ce dernier pourra être soumis à des sanctions pénales. De plus, un diagnostiqueur doit agir dans toutes ses responsabilités en tant qu’experts. Ces actions ne doivent causer en aucun cas des dommages à sa clientèle et à ses différents collaborateurs.  Le professionnalisme est ainsi le mot d’ordre pour ce genre de métier. Par contre, notez que le diagnostiqueur est conseillé de se souscrire à une assurance responsabilité pour couvrir les conséquences relatives à ses missions. En outre, un diagnostiqueur immobilier intervient seul sur le terrain. Ce métier requiert ainsi une grande autonomie de l’intéressé pour que le travail soit bien réalisé en vue de la satisfaction des clients.

Plan du site