Comment isoler sa maison ?

isoler sa maison

La première étape lors de la rénovation d’une maison est de s’assurer qu’elle soit bien isolée. Si le bilan thermique décèle une importante déperdition d’énergie, il est alors primordial de commencer par isoler les lieux. Une maison bien isolée permet de réduire sensiblement sa consommation d’énergie mais aussi d’œuvrer pour la protection de l’environnement en diminuant les rejets de CO2.

Quelles sont les avantages d’isoler sa maison ?

La raison principale est incontestablement de réduire sa consommation d’énergie et par conséquent de faire des économies en réduisant sa facture. Une maison mal isolée laisse la chaleur s’échapper par les diverses issues (toit, fenêtres, murs, combles…). Cette déperdition d’énergie entraîne de graves conséquences :

  • Des factures énergétiques trop élevées
  • Une répartition de la chaleur dans la maison non-homogène (variations de température d’une pièce à l’autre)
  • L’apparition de moisissures sur les murs dues à l’humidité
  • Les températures dans la maison sont instables : l’intérieur est trop chaud l’été et trop froid l’hiver
  • Une maison très inconfortable à vivre
  • L’air froid passe par les portes et les fenêtres
  • Des nuisances sonores dues au manque d’isolation phonique
  • Des rejets de CO2 dans la nature et donc une contribution à la pollution dans l’air

Pour éviter tous ces désagréments, il est donc nécessaire d’isoler sa maison. Pour une bonne isolation, il faut démarrer par la première étape prioritaire : Obtenez plus d’infos sur comment isoler ses combles sur ce site.

Pourquoi isoler ses combles ?

Lors des travaux d’isolation d’une habitation, il faut procéder par étapes. La première consiste à isoler les combles. En effet, la chaleur engendrée dans la maison remonte et s’accumule vers le toit et les combles. La déperdition de chaleur sera alors plus importante à ce niveau. Selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (l’ADEME), 30% de la chaleur s’évacue par les combles et le toit, 20% par les murs, 15% par les fenêtres et enfin 10% par les sols. A l’inverse de la chaleur, l’air et l’humidité rentrent par le toit pour se diffuser après dans la maison.

Après l’isolation des combles, il sera nécessaire d’isoler les murs, puis les portes et fenêtres et enfin les planchers.

L’isolation des combles sera différente qu’il s’agisse de combles perdus (surface inhabitable) ou de combles aménagés (espace potentiellement aménageable en surface habitable).

Comment isoler des combles ?

Si vos combles sont inhabitables, vous pourrez choisir entre 3 options :

  • La technique par isolant à poser ou dérouler : la meilleure et la plus rapide dans le cas de combles facilement accessibles. Il suffit de poser un isolant, sous forme de panneaux ou rouleaux, à même le plancher
  • La technique par soufflage : la plus économique. Elle consiste à souffler en vrac, grâce à une machine adaptée, l’isolant sur le plancher. Généralement, on utilise de l’ouate de cellulose ou de la laine minérale comme isolant. Cette méthode est particulièrement recommandée pour des combles ayant une hauteur de plafond trop basse ou difficile d’accès
  • La technique par épandage : c’est la méthode d’isolation des combles la plus simple. L’isolant, sous forme de flocons, est inséré entre les solives du plancher puis égalisé à l’aide d’un râteau

Si vos combles sont aménageables, les techniques d’isolation seront différentes car il faut prendre en considération l’espace disponible et perdre le moins possible de surface. 2 techniques existent :

  • L’isolation sous rampant : elle nécessite de poser sur la charpente des rouleaux ou panneaux de laine de verre ou de roche
  • L’isolation par sarking : c’est la seule méthode qui demande d’isoler par l’extérieur. Très utile lorsque l’on souhaite garder la totalité de la surface. L’isolant se présente sous forme de panneaux en polyuréthane à placer à un endroit spécifique de la charpente.